Questions fréquentes

Toutes les questions que vous vous posez sur les validateurs et les délégataires

Un validateur, c'est quoi ?

La Crypto.org Chain est basée sur la blockchain Cosmos qui est un protocole Proof-of-Stake délégataire. En plus de posséder une copie de la blockchain (comme un node), le validateur est utilisé pour sécuriser le réseau et valider les transactions.

Le staking, c'est quoi ?

La Crypto.org Chain est Proof-of-Stake, cela veut dire que le poids d'un validateur est déterminé par le montant total des jetons stakés (CRO).
Les CROs peuvent être stakés par le délégateur lui-même (self-delegate) ou par des détenteurs de CROs qu'on appelle délégataire (delegator). L'action de staker des jetons sur un délégateur s'appelle la délégation.
Les 100 validateurs qui détiennent le plus de CROs en séquestre (staking), en comptant leurs CROs ainsi que ceux de leurs délégataires, valideront les blocs et gagneront des récompenses.

Un délégataire, c'est quoi ?

Un délégataire (delegator) est une personne possédant des CROs, qui ne veut ou ne peut pas créer de validateur mais qui souhaite participer au staking (Proof-of-Stake).
Pour devenir un délégataire, il faut déléguer ses CROs sur un validateur.
Choisir un validateur ne doit pas se faire à la légère, car un validateur peut se faire pénaliser (slash) s'il ne se comporte pas correctement, ou s'il est indisponible.

Quelles sont les différentes pénalités ?

  • Validateur indisponible
    Un validateur est responsable de signer ou valider chaque bloc de la blockchain. Les validateurs ont le droit de manquer 50% des blocs (2500 blocs sur une période de 5000). Si un validateur dépasse cette limite (serveur HS, panne réseau...), il est mis en prison pendant 24h. Lorsqu'il est en prison, le valdidateur ne participe plus à la validation des blocks et ne touchent plus de commission.
    Pour éviter toute indisponibilité, Crypto.bzh adopte plusieurs stratégies, comme une protection DDoS (avec l'aide de sentinelles), la possession d'un validateur de secours prêt à prendre le relai et une surveillance 24/7.
  • Byzantine Faults
    Cette pénalité arrive quand un validateur valide deux blocs différents en même temps (Double signing). C'est considéré comme une attaque sur la blockchain et c'est sévèrement pénalisé par une perte de 5% des fonds ! Cela peut arriver si le serveur hébergeant le validateur se fait hacker et se fait dérober sa clef (contenant sa signature pour signer les blocs). 
    Pour éviter tout hack, Crypto.bzh n'est pas exposé directement sur le réseau mais se cache derrière des sentinelles. 

Pourquoi déléguer ?

Comme nous venons de voir, déléguer des fonds sur un validateur comporte des risques. Mais cela rapporte gros, jusqu'à 20% d'intérêt par an.  De plus, vous aidez à sécuriser le réseau.

Comment choisir son validateur ?

Voici selon moi les critères importants à prendre en compte avant de choisir un validateur.

  • Le validateur doit être dans le Top 100. Seuls les 100 premiers validateurs sont récompensés.
  • Vérifier le taux de commission du validateur. Un validateur prend une petite commission sur chaque récompense des délégateurs. Il peut varier entre 0 et 100%.
    Plus c'est bas et mieux c'est. Crypto.bzh a un taux de 5%, ce qui est relativement bas. 
  • Regardez le montant du paramètre « Min Self-Delegation » du validateur. Plus il est élevé, mieux c'est. C'est le montant minimum que le validateur doit garder pour rester actif. C'est un gage de sérieux.
    Comme on l'a vu plus haut, un validateur peut se faire pénaliser et perdre jusqu'à 5% de ses fonds. Si le validateur a délégué (min-self-delegated), une somme importante, il y a plus de chance pour qu'il soit investi et qu'il fasse tout pour éviter de se faire pénaliser. 

Mes CROs délégués sont-ils en sécurité ?

Oui.
Un validateur peut disparaitre du jour au lendemain ou se faire hacker. Jamais, on ne pourra voler vos CROs.
L'information de délégation est stockée sur la blockchain. Il n'y a pas besoin que votre validateur soit actif pour récupérer ses fonds.
De plus, un validateur ne connait pas votre clef privée, ni votre adresse email, ni votre notre nom. La seule information qu'il possède, c'est l'adresse de votre portefeuille CRO (adresse qui commence par cro...).

Et si je veux arrêter de déléguer ?

C'est possible à tout moment. A noter cependant qu'il y a une période de désengagement de 28 jours.
Vos fonds ne seront pas tout de suite disponibles dans votre portefeuille (wallet), il faudra attendre 28 jours.

Et si Crypto.bzh n'est plus dans le Top 100 ?

Déléguer sur un validateur permet de gagner des récompenses (environ 20% par an), à une condition, que le validateur soit dans le Top 100 (Les 100 validateurs qui détiennent le plus de CROs). Si Crypto.bzh sort du classement, deux solutions s'offrent à vous. Déléguer plus de CROs sur Crypto.bzh (pour remonter dans le classement) ou Redéléguer ses CROs vers un autre validateur. Cela se fait en quelques secondes et il n'y a pas besoin d'attendre une période de désengagement.

Pourquoi prendre une commission ?

La haute disponibilité, la protection Anti-DDoS, le validateur de secours, le monitoring 24/7 ont un coup, aussi bien matériel qu'humain. C'est pour cela que je prends une petite commission de 5% seulement. 
La commission est prise sur vos gains. Exemple :
Imaginons que vous avez délégué 100 CRO. Avec un taux de récompense à 20% par an, vous gagnez 20 CRO - 5% = 19 CRO.

A quel moment je peux récupérer mes gains ?

Quand vous voulez, à tout moment. Mais sachez que cette opération génère une transaction sur la blockchain et que chaque transaction a un coût (des frais estimés à 0,001 CRO).